Moeurs et Coutumes

D’Orlaloy

Peuple: 

d’Orlaloy

Territoire:

La cité-état de Torombe.

Croyance:

Étant d’anciens Valadoriens, les d’Orlaloys honorent Tyr et/ou Cassia mais dans une mesure beaucoup moins grande que chez les Valadoriens. En fait, les d’Orlaloys sont très ouvert à tout type de croyance et se contrebalancent bien de ce que chaque personne peut bien faire ou penser.

Spécialisations:

Militaire, mercenariat et commerce.

Organisation politique de société:

Cabriel d’Orlaloy dirige la cité depuis sa fondation, en utilisant une structure militaire.

Caractère:

Les d’Orlaloys prêchent la liberté de vivre sans jugements envers le mode de vie de personne. Ils sont individuellement très libre malgré le cadre militaire strict. Les d’Orlaloys ont développés une culture de camaraderie et de fraternité au sein de la cité-état. Ils sont également très joyeux et joviaux.

Brève histoire:

Les d'Orlaloys sont composés des anciens miliciens de l'armée Valadorienne ayant été mis à la porte par l'Empereur Talebot Valador pour réduire le coût astromique engendré par l'armée. Cabriel de Tierse, chef des armées, tenta de convaincre l'Empereur de l'imprudence de sa décision, prévoyant que la majorité des hommes, ne connaissant aucun autre métier que celui de milicien, allaient se tourner vers une vie de crime. Suite au refus catégorique de l'Empereur et le conflit qui éclata entre les deux, Talebot passa en cours martiale tout ceux qui s’opposaient à ses politiques au sein de l’armée pour finalement les juger coupable de crime de guerre, punissable de mort ou d’emprisonnement à vie. Le jeune Beaudoin de Fortdoré réussit cependant à monter un coup d’état pour délivrer les prisonniers avant leur exécution. Cabriel quitta avec les ex-militaires et conquit la ville portuaire de Torombe, pierre angulaire du commerce de l'Empire. Ils furent publiquement déclarés des hors-la-loi par la couronne. C'est suite à cette annonce qu'ils décidèrent d'abandonner leur anciens noms de familles Valadoriens et se renommèrent les d'Orlaloy. Commença alors une guerre contre l'Empire.

À la mort de l'Empereur sur le champ de bataille, Florian Valador, l'héritier du trône, se proclama Empereur Tyrien et signa aussitôt un traité de paix avec son ancien maître d'arme et maintenant chef des d'Orlaloys. La ville de Torombe devint une cité-état, seul territoire indépendant de l'Empire.

Rites de naissance: 

Lorsque le jour de la naissance se fait sentir, une missive est envoyée à toute la famille. Ils sont appelés à se réunir dans la maison familiale. Lorsque le bébé arrive, le père le lave et l’habille de blanc en symbole de pureté. Vient ensuite une célébration familiale. 

Rites de passage à l’âge adulte: 

Les jeunes adultes sont initiés à la vie de la cité en entrant officiellement dans l’armée et en commençant un entraînement militaire obligatoire.

Anniversaire d’une personne:

À chaque saison se tient un énorme banquet où on célèbre la fête de tous ceux qui sont nés lors de la saison fêtée et, contrairement à Valador, une fête est également organisée pour les personnes nées en hivers.

Rites funèbres: 

Comme à Valador, le corps est enterré devant les proches. Par manque de terres disponibles, on enterre les cendres des gens suite à une crémation. Ceux-ci jettent un objet personnel qui leur rappel le défunt ainsi qu’une lettre contenant leurs derniers souhaits pour celui-ci. Il est traditionnel d’aller porter des fleurs sur la tombe des morts au printemps ainsi que des légumes à l’automne lors de la journée des récoltes.

Rites de mariage: 

Lors de la prononciation des voeux les jeunes mariés attachent un foulard bleu et un foulard rouge ensemble. Ils doivent raconter artistiquement leur histoire pour prouver au monde leur amour. Ensuite ils doivent retourner sur le pas de leur amour et faire comprendre leur cheminement à tous, comme à Valador. Le mariage d’Orlaloy est cependant une plus grosse beuverie qu’à Valador, avec plus de danses et de musique.

Types de nourritures consommées:

Très variée, beaucoup d’importations. 

Produits d’exportation:

Les d’Orlaloys n’exportent pas beaucoup de produits. Leur économie est basée sur le contrôle du détroit et la taxe qu’ils imposent à tout ce qui passe par leur cité. Ils font toutefois le commerce de bateau et d’outils de navigation.

Tendances artistiques: 

Ils aiment particulièrement le théâtre et les arts martiaux.

Lieux sacrés: 

La statue de Talebot: Une statue de Talebot a été érigée là où il est tombé sur le champs de bataille. Les d’Orlaloys vont uriner, cracher et même vomir sur celle-ci. Il y a aussi une latrine à ses pieds.

Vêtement traditionnel:

Uniforme d’armée vert, armoirie d’Orlaloy et écussons de rang militaire.

Exemples de noms communs: (féminins et masculins) 

Il s’agit des même prénoms que ceux de Valador.

Gens célèbres: 

Cabriel d'Orlaloy, libérateur et fondateur de la nation.

Beaudouin de Fortdoré: jeune homme qui a commis une haute trahison pour libérer Cabriel et les autres hauts-gradés Valadoriens des prisons impériales.

Lugar Hildirsen : Noldir ayant participé au siège de Torombe et ayant porté le coup final à l’Empereur Talebot Valador.

Trucs qui portent chance: 

Tout ce qui se rapporte à la vie militaire est bien vu et porte chance. 

Sinon, la mode Valadorienne de brûler des parchemins avec des souhaits et bénédiction s’est rendu jusqu’à Torombe. Ils écrivent ce qu’ils souhaitent voir arriver sur un bout de parchemin et le brûle. Contrairement à Valador, ils ne brûlent pas de parchemins de malédictions. Si un d’Orlaloy veut maudire quelqu’un, il va le lui dit en pleine face.

Trucs qui portent malchance:

Échapper ton épée ou échapper un symbole des d’Orlaloys.

Idéaux de beauté féminin/masculins:

Gens en bonne forme athlétique.

Façon de saluer: 

Poignée de main à l’avant-bras. Entre d’Orlaloys ils s’insultent en guise de salutation.

Façon de reconnaître le standing social d’une personne: 

On reconnaît le rang d’une personne avec le grade militaire sur son uniforme.

Couleurs ayant une signification particulière: 

Aucune particulière. Le blanc est associé à l’invocation et le noir à la sorcellerie. Les d’Orlaloy portent souvent du vert et du kaki.

Festivités: 

Les anniversaires se fêtent à chaque saison pour tous les gens nés cette saison là.

Épluchette de blé d’inde vers la fin de l’été. Il y a deux blés d’inde de couleur différente (un bleu et un rouge) pour désigner le roi et la reine de la journée.

Tous les gens célèbrent ce qu’il veulent quand ils le veulent.

Fête de la prise de Torombe : Pièce de théâtre relatant la guerre (les criminels condamnés à mort jouent Talebot et se font réellement exécuter pendant la pièce).

Sacres/insultes/expressions: 

Se prendre un carreau: expression pour dire que quelqu’un à manqué de chance.

Comment sont traités les criminels:

Ils sont traités sévèrement selon le code martial. 

Façon d’élever les enfants: 

Ils élèvent leur enfants comme ils le veulent.

Tabous dans la culture: 

Les gens qui retournent habiter à Valador. 

Remettre en question Cabriel.

Rapport aux drogues: 

Ce peuple aime bien les drogues en tout genre.

Opinions des autres peuples: 

Ils partagent l’opinion Valadorienne pour ce qui est de la vision des différentes nations. 

Autre: 

Superstition : Quand tu as un coup de chance c’est parce que quelqu’un a brûlé un parchemin de bénédiction pour toi. Quand tu as un coup de malchance, c’est sans doute parce que quelqu’un a brûlé un parchemin de malchance contre toi (par un Valadorien; assurément, car les d’Orlaloys entre eux ne tentent pas de se maudire.)  Les parchemins de bénédictions et de malédictions sont vendus dans tous les marchés.

Retour aux Peuples